Un pas de plus vers la découverte des Origines mystérieuses de la Civilisation Inca

  En tant que plus grande civilisation préhispanique des Amériques, les Incas fascinent les historiens depuis des années, tout comme la citadelle Inca du Machu Picchu fascine les touristes...
 

En tant que plus grande civilisation préhispanique des Amériques, les Incas fascinent les historiens depuis des années, tout comme la citadelle Inca du Machu Picchu fascine les touristes d’aujourd’hui. Maintenant, nous avons plus d’indices sur l’origine de ces personnes, grâce à l’analyse génétique moderne.

Les origines du peuple inca sont enveloppées de mystère, ce qui rend les nouvelles recherches si intrigantes – et cela montre que deux légendes sur l’origine de cette grande civilisation pourraient en fait être liées.

Nous avons tous une partie du codage génétique de nos ancêtres, et les scientifiques utilisent souvent des techniques de génotypage de l’ADN comme celles qui sont déployées ici pour déterminer les gènes dont nous avons hérité de nos parents.

Dans ce cas, ce type d’analyse s’est étendu sur plusieurs siècles.

« C’est comme un test de paternité, non pas entre père et fils mais entre les peuples », a déclaré à l’AFP l’un des chercheurs, Ricardo Fujita de l’Université de San Martin de Porres au Pérou.

Deux récits sur l’origine des Incas sont couramment diffusés. Le premier dit qu’ils sont originaires du lac Titicaca, à Puno dans le sud-est du Pérou ; le second dit que les Incas descendent de frères de la région de Cusco, plus au centre du Pérou.

Pour le découvrir, les chercheurs ont prélevé des échantillons d’ADN sur les habitants des deux lieux, puis ont comparé le codage génétique avec quelque 3 000 échantillons provenant de familles actuelles dont on sait qu’elles descendent des Incas.

Ces descendants connus ou familles de ‘Panakas’ sont le meilleur lien que nous ayons avec l’ADN de l’ancienne noblesse Inca, parce que la plupart des sites funéraires et des restes momifiés Inca historiques ont été détruits par les conquistadors espagnols qui sont arrivés au 16ème siècle.

 

Les chercheurs ont trouvé des similitudes génétiques entre les familles Panakas et les personnes vivant à Puno et Cusco, ce qui montre qu’il y a une part de vérité dans les légendes traditionnelles. Non seulement cela, mais les deux histoires d’origine semblent également être liées.

« Après trois ans de suivi des empreintes génétiques des descendants, nous confirmons que les deux légendes expliquant l’origine de la civilisation inca pourraient être liées », a expliqué Fujita à l’AFP.

« La première migration est probablement venue de la région de Puno et s’est établie à Pacaritambo pendant quelques décennies avant de se diriger vers Cusco et de fonder Tahuantinsuyo.

Tahuantinsuyo est l’empire tentaculaire que les Incas ont continué à gouverner, s’étendant de l’ouest de l’Argentine actuelle jusqu’au sud de la Colombie actuelle – une région impressionnante pour un peuple qui a commencé dans de petites poches.

Les scientifiques ont déjà publié quelques résultats préliminaires, mais sont maintenant désireux de remonter plus loin dans le temps. Même si les anciennes momies incas ont disparu pour toujours, il y a peut-être encore de vieux cimetières où l’on peut extraire l’ADN, disent-ils.

Alors que les techniques de pointe d’aujourd’hui sont appliquées à l’ADN qui peut avoir des milliers d’années, cela nous donne un nouvel aperçu du passé – la façon dont les civilisations se sont répandues et ont migré au cours des siècles.

Plus les scientifiques peuvent obtenir de données, en termes de taille de l’échantillon et de périodes couvertes, plus cette fenêtre sur le passé devient claire. Nous pourrions avoir beaucoup plus à apprendre sur la façon dont le grand empire Inca a commencé.

SOURCE

Aucun commentaire

Laisser une réponse

*

*

À Découvrir Aussi