Un Cratère massif au milieu du Désert brûle depuis des Décennies

  Il y a un mystérieux cratère au milieu du désert qui ne peut tout simplement pas s’arrêter de brûler. Ce cratère massif situé au Turkménistan n’ a cessé...
 

Il y a un mystérieux cratère au milieu du désert qui ne peut tout simplement pas s’arrêter de brûler.

Ce cratère massif situé au Turkménistan n’ a cessé de brûler depuis 1971, année où il a été créé par accident.

Au milieu du désert de Karakum, au Turkménistan, un trou flamboyant singulier émerge de la terre: le puits de Darvaza, populairement connu sous le nom de « Door to Hell » (Porte vers l’Enfer).

C’est un énorme cratère qui brûle jour et nuit sans cesse depuis près de 50 ans.

L’étrange dépression circulaire, près du petit village de Darvaza, est situé sur un immense désert qui occupe pratiquement 70% du territoire du pays et est très riche en pétrole et gaz naturel.

L’origine du cratère remonte à un accident survenu en 1971, alors qu’un groupe de géologues soviétiques, croyant avoir trouvé un champ de gaz naturel, il on menait une enquête dans la région.

Cependant, au milieu de leurs recherches, la terre s’est fendue et a englouti leur machinerie et les tentes, devant le regard étonné des chercheurs.

Il s’est avéré qu’ils avaient découvert une grotte souterraine remplie de gaz naturel.

Conscients de cela, et craignant que les gaz dangereux ne s’échappent, les géologues ont décidé de mettre le feu en pensant qu’il finirait par cesser de brûler au bout de quelques jours. Ils ne savaient pas à quel point ils avaient tort.

 

Depuis qu’elle a été incendiée, la Porte de l’Enfer brûle sans arrêt et offre un spectacle si impressionnant qu’il attire touristes et aventuriers dans la région reculée. Depuis 2009,50 000 touristes ont visité le site. Le cratère de gaz a une superficie totale de 5 350 m2. La région environnante est aussi populaire pour le camping sauvage dans le désert.

Et bien qu’il y ait eu plusieurs tentatives pour éteindre les flammes du cratère, de 69 mètres de diamètre et 30 mètres de profondeur, les flammes continuent de brûler comme elles ont commencé il y a 47 ans.

Dans la porte de l’enfer, les températures atteignent 1000 degrés Celsius.

Curieusement, l’explorateur canadien George Kourounis, est devenu la première personne à descendre dans le cratère, en 2013.

Pour réaliser cet exploit extraordinaire, Kourounis a utilisé un système spécial de poulies, une combinaison résistant à la chaleur et un appareil respiratoire.

À l’intérieur du puits, il a pu prélever des échantillons qui lui ont permis de découvrir une bactérie riche en méthane présente dans l’environnement brûlant.

SOURCE

Aucun commentaire

Laisser une réponse

*

*

À Découvrir Aussi