Les scientifiques décodent l’un des deux derniers manuscrits de la mer Morte révélant un Calendrier secret antique

  Selon les experts, l’un des deux derniers manuscrits cryptés de la Mer Morte, qui ont échappé au décryptage pendant des années, a été déchiffré en Israël révélant un...
 

Selon les experts, l’un des deux derniers manuscrits cryptés de la Mer Morte, qui ont échappé au décryptage pendant des années, a été déchiffré en Israël révélant un ancien calendrier secret.

Un groupe d’experts a finalement réussi à déchiffrer un des deux derniers manuscrits de la Mer Morte qui n’avaient pas été publiés.

Un effort qui a duré un an, recomposant soigneusement plus de 60 petits fragments de texte, tous effilochés pendant des millénaires.

Source de l’image: Shutterstock

Mais si ce n’était pas assez difficile, pour rendre tout un peu plus compliqué, le manuscrit ancien a été écrit d’une manière qui suggère qu’il n’était pas destiné à être lu par quiconque: il avait été « codé » sous une sorte d’ancien cryptage. Selon Eshbal Ratson, chercheur à l’Université de Haifa en Israël:

Le parchemin est écrit en code, mais son contenu est simple et bien connu, et il n’ y avait aucune raison de le cacher. Cette pratique est également répandue dans de nombreux endroits en dehors de la Terre d’Israël, où les dirigeants écrivent en code secret, même lorsqu’ils discutent de sujets universellement connus, en tant que reflet de leur statut. »

Le manuscrit déchiffré révèle l’existence d’un calendrier exceptionnel de 364 jours utilisé par les membres de la secte désertique de Judée.

Le calendrier lunaire, que le judaïsme suit encore aujourd’hui, exige un grand nombre de décisions humaines. Les gens doivent regarder les étoiles et la lune et rendre compte de leurs observations, et quelqu’un doit être habilité à décider du nouveau mois et de l’application des années bissextiles. En revanche, le calendrier de 364 jours était parfait. Parce que ce nombre peut être divisé en quatre et sept, les occasions spéciales tombent toujours le même jour. Ceci évite le besoin de décider, par exemple, ce qui se passe quand une occasion particulière tombe le jour du sabbat, comme cela arrive souvent dans le calendrier lunaire. Le calendrier de Qumran est immuable, et il semble avoir incarné les croyances des membres de cette communauté concernant la perfection et la sainteté « , expliquent les chercheurs.

 

Fragment déchiffré par le Dr Eshbal Ratson et le professeur Jonathan Ben-Dov de l’Université de Haifa. Crédit Image: Université de Haifa.

Ces manuscrits, mieux connus sous le nom de Manuscrits de la Mer Morte et nommés d’après les grottes situées dans la région de Qumran, sur les rives de la Mer Morte, sont une collection de 972 manuscrits remontant à plus de 2000 ans.

Les fragments cousus, que l’on croyait auparavant appartenir à plusieurs parchemins différents, révèlent les habitudes des mystérieux habitants du désert qui ont écrit les textes.

 

Débat historique

ombre-aout

Les historiens parlent de nomades qui faisaient partie d’une sorte de secte.

Ils se sont appelés Yahad (« Ensemble »), que beaucoup croient être une ancienne communauté juive appelée Essenes.

Cependant, une grande partie de ce qui est connu (ou supposé être connu) sur la paternité des manuscrits de la mer Morte reste dans un débat continu.

Les textes anciens, découverts dans les grottes il y a 70 ans par des bergers d’une région de Cisjordanie, fascinent les historiens depuis leur découverte.

Les manuscrits anciens comprennent plus de 900 manuscrits contenant certaines des inscriptions les plus anciennes de la Bible hébraïque, qui ont ouvert la voie à l’Ancien Testament chrétien.

SOURCE

Aucun commentaire

Laisser une réponse

*

*

À Découvrir Aussi