La Puce cérébrale d’Elon Musk devrait bientôt être testée

Cette technologie innovante mais controversée pourrait permettre aux humains de communiquer par télépathie, d’avoir des « superpouvoirs » et de résoudre certaines maladies dégénératives du cerveau. De plus, selon Elon Musk, ces puces cérébrales pourraient aider à empêcher l’intelligence artificielle de s’emparer de l’humanité.

Cependant, l’idée elle-même soulève un certain nombre de questions auxquelles de nombreux experts ne peuvent pas vraiment répondre.

 

Est-ce correct ? Est-ce éthique ? Et l’humanité devrait-elle commencer à fusionner avec des machines ?

Malgré le fait qu’en tant que société, nous n’avons peut-être pas encore de réponse à ces questions, le Neuralink d’Elon Musk prévoit de mener des essais sur les animaux.

C’est une prochaine étape logique et nécessaire. Apparemment.

Si jamais le Neuralink de Musk veut relier l’esprit humain aux machines, il devra d’abord être testé sur des animaux, ce qui pourrait bientôt se produire selon Gizmodo, car Neuralink a demandé à l’Université de Californie un permis pour expérimenter avec des animaux de laboratoire et construire « une petite salle d’opération pour les tests et un autre endroit pour héberger les rongeurs ».

Par ailleurs, Neuralink recherche également du personnel pour travailler à San Francisco sur les « nanotechnologies et les systèmes microélectromécaniques de nouvelle génération.

Bien qu’un grand nombre de nos ressources se trouvent dans des environnements de processus semi-conducteurs typiques, nous sommes hautement interdisciplinaires et l’utilisation s’écarte souvent du traitement traditionnel des semi-conducteurs , indique la liste.

 

Les systèmes microélectromécaniques, ou MEMS, sont des outils fondamentaux pour établir des interfaces cerveau-machine.

Un calcul présenté le mois dernier par Grand View Research prévoyait que le marché de ces dispositifs comme implants médicaux pourrait atteindre 57 000 millions de dollars d’ici 2025.

Ce chiffre inclut les dispositifs applicables au-delà du cerveau, tels que les stimulateurs cardiaques.

Cependant, l’intérêt de Neuralink pour les MEMS correspond à l’ambition de Musk de commercialiser une puce qui peut aider les personnes souffrant de lésions cérébrales et, selon ses propres termes, « empêcher les machines à intelligence artificielle de nous dépasser ».

Comme l’a noté Gizmodo, un porte-parole de Neuralink a refusé de commenter cette histoire et Musk n’a pas répondu à une demande de commentaires.

Selon les commentaires des personnes qui travaillent actuellement sur Neuralink, la société Musk se concentre sur quelque chose connu sous le nom de  » cordon neural « , qui est basé sur de petites électrodes cérébrales qui peuvent un jour être chargées pour améliorer nos capacités.

D’une manière générale, Neuralink est une société de neurosciences qui prévoit de développer des  » ordinateurs crâniens « .

La première étape de l’entreprise sera de traiter des maladies telles que l’épilepsie, la dépression majeure, la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer, mais comme l’a noté Musk, ces implants pourraient nous aider à prévenir la prise en charge de l’IA, ce que Musk a mentionné il y a quelques mois en disant que « Ou les humains sont fusionnés avec des machines, ou l’intelligence artificielle nous rendra insignifiants ».

 

SOURCE

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

VOUS AIMEREZ AUSSI


Auteur de l'article :