La NASA vient de Dévoiler cet impressionnant petit Hélicoptère qui survolera Mars

La NASA a annoncé qu’elle prévoit lancer un minuscule hélicoptère autonome de 1,8 kg sur mars en 2020. Et si vous pensez que cela semble relativement cool, eh bien : Vous avez raison.

Le drone expérimental de la taille d’un ballon serait le premier véhicule aéroporté à voler dans l’atmosphère de Mars, à l’exception des atterrisseurs qui ont livré d’autres rovers au sol. (Au moins le premier véhicule que nous connaissons.)

 

Pour concevoir un véhicule volant qui fonctionnerait sur une autre planète, les scientifiques de la NASA ont dû relever un certain nombre de défis. Par exemple : l’atmosphère particulièrement faible de la planète rouge et le délai de communication entre le contrôle au sol ici sur Terre et le rover.

 

Voyageant à la vitesse de la lumière, il faudra encore plusieurs minutes pour que les commandes envoyées de la Terre atteignent l’hélicoptère, de sorte que le rover volant devra être au moins partiellement autonome car il fournit aux scientifiques et autres véhicules autonomes la première vue à long terme de la planète à vol d’oiseau.

De plus, l’atmosphère martienne est pratiquement inexistante. La pression atmosphérique à la surface de la planète est inférieure à l’altitude maximale d’un hélicoptère lorsqu’il vole au-dessus de la Terre. Pour décoller, le minuscule robot volant doit faire tourner ses deux pales dix fois plus vite que sur Terre, tout en transportant des batteries et d’autres matériels conçus pour être aussi légers que possible.

Lorsque le rover arrivera sur Mars en février 2021, il effectuera des missions de reconnaissance pour rechercher les zones d’atterrissage idéales à la surface, ainsi que des signes de vie sur la planète, des dangers qui pourraient avoir pour les futurs astronautes qui s’aventureront finalement sur Mars. Il contribuera également à la recherche géologique en cours sur les rovers au sol (Curiosity et Opportunity).

La NASA fait un gros pari sur le bon fonctionnement de cet hélicoptère. Une fois sur place, il va tenter quelques vols d’essai, dont le premier ne durera que trente secondes, avant d’augmenter l’échelle de ses missions. Mais si cette objet décolle vraiment, elle pourrait ajouter une nouvelle dimension précieuse et révélatrice aux missions d’exploration spatiale à l’avenir.

 

SOURCE

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

VOUS AIMEREZ AUSSI


Auteur de l'article :