Il y a Beaucoup plus d’eau sur la Lune qu’on ne le Pensait

  Après avoir trouvé des preuves d’eau sur la Lune, les chercheurs croient maintenant que l’eau est plus répandue et réactive qu’on ne le croyait initialement. Une étude pourrait...
 

Après avoir trouvé des preuves d’eau sur la Lune, les chercheurs croient maintenant que l’eau est plus répandue et réactive qu’on ne le croyait initialement. Une étude pourrait avoir un impact sur les futures missions lunaires et nous permettre de mieux détecter l’eau sur les exoplanètes.

Récemment, des scientifiques ont découvert qu’il y avait une énorme quantité d’eau sur la Lune, cachée sous la surface. Depuis ces premières découvertes, les chercheurs de l’Institut des sciences spatiales de Boulder, au Colorado, ont trouvé la preuve que cette eau est largement répandue sur toute la Lune et qu’elle est présente pendant le jour et la nuit lunaires.

Cependant, ils ont également noté que l’eau semble exister principalement sous forme d’OH (molécule hydroxyle réactive, au lieu de H2O) et qu’elle n’est pas facilement accessible. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature Geoscience.

Nous comprenons lentement l’eau trouvée sur la Lune. Crédit Image: Wikimedia Commons

Ces découvertes pourraient permettre aux chercheurs de mieux comprendre les origines de l’eau de la Lune et comment elle a été répartie telle quelle. Non seulement cela, mais l’information pourrait aussi être un atout précieux pour les futures missions sur notre satellite lunaire.

 

 

En outre, à mesure que de plus en plus d’agences et d’entreprises étudient la possibilité de retourner sur la Lune et d’ y établir une base lunaire, cette eau pourrait être utilisée comme eau potable ou même être transformée en carburant de fusée en séparant l’hydrogène et l’oxygène.

Ces résultats sont en opposition directe avec notre compréhension antérieure de l’eau sur la Lune. Auparavant, les chercheurs pensaient que l’eau se formait principalement autour des pôles. De plus, le signal de l’eau qu’ils observaient semblait avoir changé avec le jour et la nuit de la Lune, ce qui les a amenés à conclure au début que l’eau bougeait.

Cependant, l’emplacement et le comportement de l’eau font toujours l’objet de controverses en raison des subtilités des signaux émis par les instruments de télédétection infrarouge utilisés pour étayer les affirmations de cette étude.

Au-delà du potentiel de cette découverte d’accroître les connaissances humaines et notre capacité à vivre sur la Lune et à l’utiliser comme une ressource, elle pourrait également permettre aux scientifiques de mieux comprendre comment l’eau peut exister sur d’autres corps cosmiques rocheux. Alors que nous cherchons des exoplanètes, il peut être difficile d’observer concrètement les conditions de leurs surfaces. Les instruments de télédétection et les nouvelles techniques d’analyse comme celles utilisées pour cette étude peuvent peut-être améliorer ces observations à distance.

SOURCE

Aucun commentaire

Laisser une réponse

*

*

À Découvrir Aussi